Se loger à Montréal
expatriation,  Montréal,  Pratique,  PVT

Trouver un logement à Montréal

Décollage imminent ! Veuillez garder vos ceintures bien attachées jusqu’à ce que le voyant au-dessus de votre tête soit éteint.

Le cœur s’emballe et on se colle bien au fond du siège. L’avion accélère en même temps que notre pouls et on saisit la main de sa moitié ou on se cramponne aux appuis-sièges en espérant que la peur qui nous tiraille le ventre s’évanouisse. Et avant même qu’on s’en rende compte, on traverse les nuages sans pouvoir les toucher vers notre destination.

Mais une fois descendu de l’avion, on a souvent qu’une seule envie : déposer nos bagages encombrants et lourds…

Encore faut-il savoir où l’on va dormir. Et pour choisir un logement à Montréal, il faut prendre en compte plusieurs critères !

 

Location ou colocation

 

Nombreux sont les voyageurs et expatriés qui optent pour la colocation. Pour celles et ceux qui voyagent seuls, à Montréal il y a PLEIN de colocations. L’avantage de cette option, c’est que vous économiserez pas mal d’argent et rencontrerez de nouvelles personnes qui pourront vous aider à découvrir la ville, par exemple.

C’est aussi une bonne opportunité pour se faire de nouveaux amis et passer de bonnes soirées à plusieurs. C’est déjà assez difficile d’arriver dans un nouveau pays, vous n’allez pas en plus déprimer tout seul dans votre coin avec Netflix pour seul réconfort !

La plus grosse difficulté quand on recherche une colocation, c’est qu’il faut tomber sur des gens qui partagent vos délires et votre façon de vivre. Parce que la colocation peut très vite se transformer en cauchemar si vous partagez votre quotidien avec des personnes qui n’ont pas du tout les mêmes exigences en matière d’hygiène, de respect ou de pudeur.

On entend beaucoup de témoignages de nouveaux arrivants qui se retrouvent à partager leur quotidien avec des colocataires qu’ils ne supportent plus après quelques semaines de vie ensemble.

Soyez également prudent sur l’hygiène et n’hésitez pas à vérifier votre future literie de fond en comble. Les punaises de lit (bibittes au Québec) ou autres bestioles sont fréquentes, fuyez les appartements qui ont l’air sales ou mal entretenus.

Au départ, on envisageait vraiment cette solution, car elle est à la fois plus économique et peut présenter certains avantages de socialisation. Mais après plusieurs visites décourageantes, on a décidé de trouver notre propre appartement pour se sentir vraiment à l’aise.
Donc la colocation, oui, mais encore faut-il trouver celle qui vous correspond et dans laquelle vous vous sentirez bien.

Toutefois, si comme nous vous préférez opter pour une location, trouver un logement à Montréal n’est pas si compliqué, mais il y a plusieurs choses à savoir avant de se lancer sur les différents sites de location :

 

  • Le type de logement : Au Québec, on parle de 1 1/2, 2 1/2, 3 1/2 et ainsi de suite. Le premier chiffre correspond au nombre de pièces tandis que le 1/2 fait référence à la salle de bain qui compte comme une demi-pièce. Sachez aussi que cela ne donne pas nécessairement de détail sur la surface (en pieds carrés) de l’appartement. Cette dernière information est rarement dans les annonces, aussi, n’hésitez pas à la demander au propriétaire avant d’aller visiter. Pour un couple sans enfants, un 3 1/2 est correct par exemple.

 

  • Ce qui est inclus ou pas dans le prix du loyer : Lorsque vous lirez une annonce de location d’appartement, vérifiez ce que comprend le prix du loyer. Le chauffage, l’hydro (électricité) et l’eau chaude peuvent être compris, ou pas. Ces critères peuvent vous aider à faire votre choix, car cela fera varier vos dépenses liées au logement.

 

  • Meublé ou non meublé : Cela dépend de votre projet d’expatriés. Nous personnellement, on a opté pour un logement meublé à notre arrivée. Ça évite de s’encombrer avec des meubles et surtout de devoir passer des annonces pour les revendre si au final on ne restait pas. Mais ça donne aussi la sensation de ne pas être vraiment chez soi.
    L’avantage du logement non meublé c’est d’une part le prix du loyer qui est moins cher et d’autres parts c’est la liberté de pouvoir choisir votre décoration. Mais il faut être prêt à investir du temps et de l’argent dans l’achat des meubles et de l’électroménager.
    Pour ceux qui hésitent entre les deux, il existe aussi des logements à Montréal qui sont dits semi-meublés ! C’est-à-dire qu’ils incluent la poêle (cuisinière), le frigidaire et parfois la laveuse/sécheuse (machine à laver et un sèche-linge).

 

Se loger à Montréal

 

Le budget

Qu’on le veuille ou non, pour voyager il faut un minimum d’argent. Bien entendu, on part tous avec un budget différent selon les projets ou les habitudes de vie.
Les plus aventuriers partiront avec le minimum requis, quand d’autres économiseront un maximum au cas où ils seraient confrontés à des imprévus.

Il n’y a pas de bon ou mauvais choix en matière de budget, mais il y a plusieurs facteurs à considérer :

 

  • Le prix des logements : À Montréal par exemple, vous pourrez trouver beaucoup de logements pas chers. Mais ce sont très souvent des logements vieillissants et mal isolés du froid. Sinon, c’est qu’ils sont excentrés du centre-ville. Vous l’aurez compris, si vous recherchez un logement à Montréal qui soit propre, rénové ou tout simplement décent, il faudra être prêt à débourser plus. Ou alors, envisagez la colocation !

 

  • Le chauffage : Dans la région du Québec et au Canada en général, la facture de chauffage peut très vite monter si votre logement est très mal isolé du froid. On rappelle que les températures peuvent descendre jusqu’à -30 degrés. L’idéal est de trouver un logement avec un loyer convenable qui inclut le chauffage.

 

  • Internet et autres charges (téléphone, assurance) : À notre arrivée à Montréal, on a eu la mauvaise surprise de découvrir les opérateurs de téléphonie et internet. C’est un budget conséquent qu’on aurait aimé pouvoir prévoir.
    Il vous faudra peut-être prendre une assurance habitation et cela à un coût également.

 

Réfléchissez bien à votre projet d’expatrié : est-ce que vous souhaiter vous installer définitivement dans une ville ou bien préférez vous faire un road trip ?
Cela vous permettra de prévoir un budget en conséquence. Et si c’est un aspect qui vous préoccupe, mieux vaut partir avec trop que pas assez !

 

logement Montréal

 

Les quartiers

 

Lorsque vous chercherez un logement à Montréal, il faudra décider dans quel quartier vous souhaitez habiter. On vous présente donc ceux qui nous ont plu et/ou ceux qui peuvent être intéressants en fonction des prix des appartements, des commerces à proximité, de l’animation, etc. (voir carte ci-dessous).

Le Plateau Mont-Royal

 

C’est le quartier des Français par excellence. Pour des raisons évidentes, c’est aussi le quartier que nous voulions à tout prix éviter. Quitter la France pour la retrouver aussi vite (en quelque sorte) ’était pas notre objectif.

Pourtant, il faut avouer que ce quartier à un certain charme. Ses multiples bars et restaurants le long des grands axes en font un quartier vivant et animé du matin au soir. Comme l’indique son nom, c’est aussi le quartier qui se trouve au pied du Mont-Royal, imposante colline d’où l’on peut avoir une vue imprenable sur Montréal.

Les loyers y sont assez cher en générale et les logements sont souvent vieux et rarement rénovés.

Ville-Marie

 

Situé au centre sud de Montréal, c’est un petit quartier très apprécié non loin du plateau, d’Hochelaga et du village.

Familial et plus multiculturel, Ville-Marie est une zone abordable en termes de prix et vous donnera l’avantage d’être proche du centre-ville.

Ce quartier est calme, occupé par de jolis parcs et bien desservi en métro. Pour les plus sportifs, vous pouvez également rejoindre le centre de Montréal en bixi (l’équivalent du Vélib) en 15 minutes à peine.

Rosemont-la-Petite-Patrie

 

C’est un joli quartier très familial où les prix des loyers sont plutôt accessibles dans l’ensemble. Attention toutefois à trouver un logement proche d’un métro si vous n’avez pas de voitures. En hiver, il est important de ne pas être trop éloigné du métro.
Vous y trouverez également de très beaux condominiums pour ceux qui auraient un budget plus conséquent.

Villeray – Jean-Talon

 

Quartier très apprécié et connu pour son marché, c’est aussi un des quartiers les plus multiculturels autour du centre de Montréal.
Au marché Jean-Talon, vous pourrez trouver des fruits et légumes locaux, des herbes fraiches et vous pourrez contempler les couleurs printanières à chaque stand en été comme en hiver.

De notre point de vue, ce n’est pas le quartier le plus beau en termes d’architecture. Mais c’est un quartier vivant et avec une grande diversité culinaire : la plupart des restaurants d’Amérique latine se trouvent dans ce coin. Mais vous trouverez aussi des restaurants antillais ou asiatiques.

Les prix des loyers sont corrects et on peut même y trouver de bonnes affaires.

Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce

 

Là, on s’excentre un peu plus, mais c’est une zone de Montréal qu’il ne faut pas négliger. Les appartements ont de plus grandes surfaces. De plus, les loyers sont moins élevés dans la plupart des cas liés à la distance du centre-ville.

En visitant certains appartements, vous pourriez avoir de belles surprises. Nous avons fait la demande pour certains appartements dans ces quartiers. Malheureusement, notre candidature m’a pas été retenue sinon on y vivrait sans aucun doute. C’est aussi une zone plus anglophone, c’est idéal pour ceux qui souhaitent travailler leur anglais.

Quel que soit votre choix, retenez simplement qu’un quartier est souvent le reflet de votre personnalité.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Montréal et qui souhaitent s’y installer, prenez le temps les premiers jours de visiter les différents quartiers. Promenez-vous. Parlez aux gens que vous rencontrerez. Ouvrez grands vos yeux et faites votre choix en fonction du quartier qui vous plaît le plus.

Par ailleurs, vous verrez régulièrement des pancartes « à louer » devant certains immeubles accompagnés d’un numéro de téléphone. Si la zone vous plaît, tentez votre chance et appelez, vous trouverez peut-être votre premier logement à Montréal !

 

plan quartiers de Montréal

 

Les demi-sous-sols

 

On en avait déjà parlé, les demi-sous-sols sont des appartements qui se situent entre les sous-sols d’un immeuble et le niveau de la rue.

Là, vous vous dites sûrement « Brrrrr… jamais de la vis je vivrais dans un sous-sol ! Comment osent-ils me parler de ça ». Eh bien oui, on ose ! Mais si on le fait, c’est parce qu’il peut y avoir certains avantages à vivre dans ce genre de logement à Montréal. Même si au début, ça fait peur, on a rencontré pas mal de personnes qui y vivaient très bien. Voici pourquoi ils ne sont pas à négliger :

  • En général, ils sont entièrement rénovés et très beaux
  • En hiver, il y fait plus chaud et en été il y fait plus frais (s’il est bien isolé)
  • Les loyers sont plus bas pour compenser le fait qu’ils soient au niveau du sous-sol. Et ils englobent souvent toutes les charges (eau chaude, électricité, wifi, etc.)
  • Parfois, c’est accompagné d’une terrasse pour faire des barbecues.

Donc c’est certain qu’il faut dire adieu à la luminosité, mais ça présente quand même pas mal d’avantages !

 

Immeuble Ville Marie

 

Les sites de recherches d’appartement à Montréal

 

Enfin, on vous donne les sites principaux où aller faire vos recherches :

Que tu choisisses de vivre seul ou avec des amis, il faut s’y prendre en avance ! Si tu ne le sais pas encore, les baux commencent pour la plupart le 1er juillet. Le meilleur moment pour rechercher un logement à Montréal c’est donc entre fin avril et fin mai.

Si tu as aimé nos petits conseils, n’hésite pas à nous laisser un petit commentaire et à partager cet article avec tes amis sur Facebook ou Pinterest. 😊

3 Comments

  • Serena

    Coucou,
    Oh c’est chouette cet article car ça donne plein d’infos et ça aide concrètement à se loger à Montréal surtout que c’est pas toujours simple quand on ne s’y connaît pas ^^
    Des bisous 🙂

  • Natieak

    Coucou
    Ah Montréal, c ‘est une ville que nous avons adoré lorsqu’on y a été l’an dernier.
    Concernant les appartements, effectivement, c’est assez vieillot mais comme on y restait que quelques jours, ce n’était pas vraiment gênant mais sur du long terme, il est préférable de choisir un peu plus récent.
    Passe une belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *